Ce rugbyman devient tétraplégique suite à un violent placage, le plaqueur passe devant la justice et écope d’une …

L’histoire se déroule le 10 octobre 2010 lors d’une rencontre qui opposait le RC Vannes et l’USA Limoges.

Ce jour là le trois-quarts aile Pierre Tarance (70 kilos) est victime d’un plaquage très musclé qui changera complètement le restant de ces jours. Durement retourné par le fidjien Alowesi Nailiko (2m, 150 kilos), la tête de Pierre Tarance heurte très violemment le sol. Le constant est grave et sans appel. Deux vertèbres sont brisées avec compression de la moelle épinière. Le jeune homme est depuis ce jour tétraplégique.

Suite à cette grave blessure, 6 arbitres ont été mandatés par la Fédération Française de Rugby pour visionner les images et juger de la dangerosité du plaquage. Sur 6, 5 d’entre eux avait retenu un caractère très dangereux du plaquage allant même parler de « plaquage cathédrale ».

Suite à cette affaire, Pierre Tarance et sa maman ont décidé de porter plainte estimant que la FFR avait essayé de minimiser et d’étouffer l’affaire : « la Fédération française de rugby n’a jamais voulu admettre la faute, ni prendre aucune sanction disciplinaire. Et qu’elle a même exercé des pressions pour que nous retirions notre plainte ».

5 ans plus tard, les deux joueurs se sont retrouvés devant le tribunal correctionnel de Vannes qui a condamné l’auteur des faits Alowesi Nailiko à une amende de 1500€ avec sursis pour avoir involontairement mais grièvement blessé Pierre Tarance.

 

Crédit photo : © Le Télégramme

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *