Ce joueur Toulonnais regrette le nouvel arbitrage trop strict du rugby

Lors d’un entretien accordé au quotidien L’équipe, le deuxième ou troisième ligne du Rugby Club Toulonnais, Mamuka Gorgodze a évoqué sa saison avec le RCT.

Lors de cette interview, il revient également sur sa réputation de joueur violent et indiscipliné. Il avoue d’ailleurs regretter l’arbitrage un peu trop strict du rugby moderne.

« Je suis victime de ma réputation. J’ai beaucoup de problèmes avec la discipline. J’ai l’impression que je suis toujours le fautif. C’est frustrant car je ne fais plus de fautes bêtes. J’ai grandi. Il faut que les arbitres regardent vraiment si c’est moi le fautif plutôt que de siffler direct. Ça me pénalise. Mais j’ai de très bons rapports avec les arbitres. Certains restent sur des préjugés, mais d’autres me félicitent, me disent que j’ai progressé et m’encouragent. Mon ancienne image me colle à la peau. Du coup, je ne peux pas être à fond, être aussi agressif que j’aimerais. Je suis sur la retenue, je me freine. C’est comme si j’avais des menottes ! Avant, le rugby était plus virulent. Aujourd’hui, tu ne peux presque plus plaquer. Ça devient comme au foot, il y a plus de cinéma. On regarde le moindre contact à la vidéo. Tu passes en commission de discipline et on te dit qu’il ne faut pas donner le mauvais exemple aux gamins avec des bagarres. Mais simuler, c’est pire, non ? Je ne prône pas la bagarre, mais le combat c’est la base. Sinon, tu mets des ballerines ! »

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *