Boudjellal fustige les « bâtards » qui ont sifflé Botha

Le président de Toulon, Mourad Boudjellal, a poussé une grosse colère ce samedi après la défaite de son équipe face au Stade français en demie du Top 14. Il a fustigé l’attitude des officiels mais aussi du public qui a sifflé la sortie du deuxième ligne Bakkies Botha, pour qui c’était son dernier match. Il n’a pas hésité à utiliser le qualificatif de « bâtards ».

Mourad Boudjellal est remonté. Et dans ces cas-là, ses propos sont explosifs. Le président du RCT n’a pas du tout goûté l’attitude du public du Nouveau Stade de Bordeaux qui a assisté à la demi-finale entre Toulon et le Stade français. Aussi bien les officiels que les simples spectateurs. « Ce qui m’a le plus énervé, c’est la tribune présidentielle qui ne cachait pas sa joie. Quand on occupe un certain pouvoir et même si on ne m’aime pas, on a quand même un devoir de réserve et ça s’appelle la classe », a déclaré l’homme fort du club varois dans La Provence. Avec les instances du rugby hexagonal, il est vrai que cela n’a jamais été l’amour fou avec le trublion toulonnais.

 » Pour un athlète, la fin d’une carrière, c’est une mort sportive et on ne siffle pas quelqu’un quand il est mort »

A lire : Boudjellal sous le charme de Quesada …

Mais ce qui a le plus marqué Boudjellal, ce sont les sifflets du public lors de la sortie de Bakkies Botha. Le deuxième ligne toulonnais disputait le dernier match de sa carrière. « Ce qui m’a également énervé, c’est la tribune qui a sifflé Bakkies Botha, quand celui-ci est sorti du terrain. Il venait de finir sa carrière. Je ne sais pas qui sont les bâtards qui l’ont sifflé, mais qu’on l’aime ou pas, on respecte le dernier match d’un aussi grand joueur. Il y avait pas mal de gens égarés dans ce stade. C’est inadmissible de huer un garçon comme Bakkies Botha à la fin de sa carrière. Pour un athlète, la fin d’une carrière, c’est une mort sportive et on ne siffle pas quelqu’un quand il est mort ». Des mots qui vont à coup sûr faire du bruit…

A lire : Jacky Lorenzetti reconnaît enfin le génie de Mourad Boudjellal

A lire : Bernard Laporte en larmes en conférence de presse…

Source : Rugbyrama

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *