Bernard Laporte sort du silence suite à la nouvelle défaite des Bleus contre l’Ecosse

Le président de la Fédération Française de Rugby, Bernard Laporte est sorti du silence suite à la nouvelle défaite des Bleus contre l’Ecosse, ce dimanche après-midi à Murrayfield.

Interrogé dans les colonnes du Midi Olympique, ce-dernier est revenu sur le scénario de cette rencontre. Extrait:

« On perd ce match tout seul. Après quarante minutes d’un bon niveau, notre manque de maîtrise nous coûte cher. Nous avons retrouvé un véritable état d’esprit, une envie de produire, de gagner et de porter ce maillot bleu. C’est le minimum syndical mais cela ne suffit pas. À ce niveau, chaque faute de discipline et chaque erreur individuelle se payent cash. Les gens rigolaient quand je clamais « pas de faute, pas de faute » mais, je le répète, c’est le minimum syndical si tu veux espérer remporter une rencontre internationale. »

Il affirme que la situation est rageante, surtout que les joueurs font leur maximum. Extrait:

« On sent que cette équipe fait ce qu’elle peut. C’est rageant mais nous sommes à notre niveau. L’équipe de France est constituée de joueurs qui ne sont pas toujours titulaires en club, ou qui ne sont pas les choix premiers de leurs entraîneurs. Ces joueurs n’ont pas su tuer le match parce qu’ils n’ont pas l’habitude de jouer ce genre de rencontres à très haute intensité. »

Pour autant, Bernard Laporte affirme que le Tournoi des Six-Nations est loin d’être terminé tant que les Bleus n’ont pas affronter l’Angleterre. Extrait:

« Il y a d’abord ce prochain match à gagner, face à l’Italie, à Marseille dans quinze jours. Et puis, tant que tu n’as pas joué l’Angleterre, le Tournoi n’est jamais fini. Un France-Angleterre, c’est toujours un match terriblement excitant, un immense défi pour tous les joueurs. Nous ne sommes pas en mesure de tirer des plans sur la comète et nous allons simplement chercher à remporter le prochain match. »

3 thoughts on “Bernard Laporte sort du silence suite à la nouvelle défaite des Bleus contre l’Ecosse

  • 12 février 2018 at 10 h 17 min
    Permalink

    Comme toujours B. Laporte ne propose aucune solution et dire « nous sommes à notre niveau » et « des joueurs ne sont pas les premiers dans leurs clubs » contredisent absolument le licenciement de G. Novès!
    La Fédération doit des comptes au public français et passionné!
    Qu’en est-il du RAPPORT S. Simon…..?
    Et lui B. Laporte le seul élément, hélas, constant de notre rugby avec « quelques gros pardessus » qu’ont ils mis en oeuvre pour trouver une cohérence indispensable entre TOP 14 et équipe nationale!
    Monsieur Laporte c’est à vous de rendre des comptes…

    Reply
  • 12 février 2018 at 12 h 18 min
    Permalink

    DÉMISSION ET PRISON…..un mauvais qui confirme et signe. Un malhonnête qui a fini en beauté le travail des Ferrasse and co pour détruire le Rugby français….. Ce Pinocchio est une honte et il n a ni honneur ni éthique……

    Reply
  • 12 février 2018 at 13 h 22 min
    Permalink

    tiens donc il donne plus des objectifs ? , je suis triste pour le rugby francais et pour les joueurs , ce politicar verreux a fait passer son ego et ses propre interets avant l equipe de france, il est arriver a ses fins virer noves etait dans ses plans avant meme sont election au lieu de le laisser faire, il lui a mis des batons dans les roues avec son pote simon, c est ecoeurant de l enttendre faire des declarations aux medias avec sa communication bien huile tout en bafouant toutes les valeurs du rugby par ses actes mafieux …….tout ca pour en arriver a etre les favoris pour cuiellere de bois

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *