« Aujourd’hui vous aimez tous Novès, mais dans six mois.. »

XV DE FRANCEPhilippe Saint-André est l’objet de nombreuses remarques désobligeantes après les deux premiers matchs de l’ère Guy Novès. Cet article n’est aucunement là pour dire que Saint-André a été le meilleur sélectionneur de l’Equipe de France, mais pour remettre les choses en place.

Philippe Saint-André a connu des moments difficiles dans sa carrière de sélectionneur mais pas que. Un petit retour sur les performances de l’Equipe de France sous son ère.

Tout avait si bien commencé ..

C’est lors du tournoi des Six Nations 2012, que l’équipe de France termine quatrième avec un bilan de deux victoires, un nul et deux défaites. Une performance qui laisse des regrets mais ce n’était que le début.

Pendant la tournée de juin en Argentine, les Bleus s’inclinent sur le fil 23-20 contre les Pumas, composé essentiellement de jeunes joueurs, l’équipe première se préparant au Rugby Championship, après avoir mené pendant une grande partie du match. Lors du deuxième test, le XV de France gagne sur le score de 49 à 10, synonyme du plus gros écart historique entre ces deux nations et du plus grand nombre de points marqués pour les Bleus. Cette tournée marque aussi le grand retour de Frédéric Michalak au poste d’ouvreur.

Lors des test-matchs de Novembre 2012, les Bleus arrivent à s’imposer 33 à 6 face à l’Australie, nation qu’ils n’avaient plus battu depuis 2005, remportent une nouvelle victoire face à l’Argentine une semaine plus tard, par 39 à 22, et s’imposent enfin dans la difficulté contre les Samoa sur le score de 22 à 14. Cette série victorieuse permet à la France d’être dans le premier chapeau lors du tirage au sort des poules pour la Coupe du monde 2015.

2013, une année difficile

L’équipe de France termine dernière du tournoi des VI Nations 2013 : après trois défaites successives, contre l’Italie (23-18), le pays de Galles à domicile (16-6) et l’Angleterre (23-13) — une première depuis le tournoi des Cinq Nations 1982— et un match nul contre l’Irlande (13-13), la France bat l’Écosse par 23 à 16. Les résultats de la tournée de novembre qui suit, au cours de laquelle la France reçoit trois équipes de l’hémisphère sud, sont mitigés : le XV de France s’incline 19 à 26 contre la Nouvelle-Zélande, avant de battre les Tonga 38 à 18, pour terminer son année 2013 sur une huitième défaite face à l’Afrique du Sud, 10 à 19.

2014, des résultats peu convaincants

L’équipe de France réalise une bonne entame dans le tournoi des VI Nations 2014 avec une victoire contre l’Angleterre (26-24), puis s’impose nettement contre les Italiens (30-10), vainqueurs de la confrontation précédente. Après ces deux victoires à domicile, le XV de France subit une lourde défaite à Cardiff face au pays de Galles (27-6). Les Bleus s’imposent de peu contre l’Écosse (17-19) grâce à une pénalité passée à la dernière minute. Au stade de France, les Bleus perdent contre l’Irlande (20-22), qui remporte le tournoi. Le XV de France termine à la quatrième place.

Lors des tests de juin qui ont lieu en Australie, l’équipe de France s’incline (50-23) dans le premier match, avec sept essais encaissés à deux.

2015, l’année clé

Le , la Fédération française de rugby à XV annonce que Philippe Saint-André sera remplacé par Guy Novès dès novembre 2015, soit juste après la coupe du monde en Angleterre. Il sera accompagné de Yannick Bru, déjà en place, et de Jeff Dubois, entraîneur des trois-quarts du Stade français et, comme les deux précédents, ancien joueur du Stade toulousain.

Les Français disputent la phase finale de la coupe du monde de rugby à XV 2015 dans la poule D. Après avoir battu l’Italie (30-12), la Roumanie (38-11) et le Canada (41-18), ils s’inclinent face à l’Irlande (9-24) mais parviennent à se qualifier pour les quarts de finale. Ils y retrouvent la Nouvelle-Zélande contre laquelle ils essuient une large défaite (62-13) et sont éliminés de la compétition.

Et maintenant ?

Guy Novès a repris les rennes de cette Equipe de France et les résultats sont déjà là. Deux matchs et deux victoires. Sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes comparent maintenant les deux sélectionneurs comme cette image le montre.

compare

Tout d’abord, continuer à critiquer n’est pas très respectueux pour la personne de Philippe Saint-André. En effet, il n’a peut être pas fait les bons choix, les bonnes sélections de joueurs, les bonnes compositions etc.. Mais aujourd’hui, il n’est plus sélectionneur, c’est un homme comme les autres. Cela fait 4 ans qu’il se fait critiquer sans cesse pour qu’il ne soit plus sélectionneur, aujourd’hui c’est le cas. Alors lâchez le.

De plus et pour finir, je crois en Novès comme j’ai cru en Philippe Saint-André quand il a pris les commandes des Bleus en 2012. Et je vous rappelle que tout avait très bien commencé, je pense notamment à la tournée de juin et d’automne (4 victoires et une défaite contre les Nations du sud).

Aujourd’hui vous aimez tous Novès, mais dans six mois vous ne l’aimerez plus et le critiquerez. N’allons pas trop vite et ne nous emballons pas.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *