Attaqué par Franck Azéma, Mourad Boudjellal répond au manager Auvergnat

Le président du Rugby Club Toulonnais, Mourad Boudjellal s’est confié sur Canal + au sujet du départ anticipé du technicien Anglais Mike Ford.

Ainsi, le patron du RCT a précisé que Mike Ford n’était pas un mauvais entraîneur, mais qu’il n’était pas l’homme de la situation. Extrait:

« Mike Ford n’est pas un mauvais entraîneur, c’est sûr. Mais ce n’est pas la bonne personne dans le bon club, ou en tout cas dans la situation d’aujourd’hui. Hier on en a parlé et on a pris cette décision ce mardi. Aujourd’hui, on a une urgence. La défaite contre Clermont n’est pas très importante. Bien évidemment c’était mieux de gagner. Mais c’est passé et ce n’est pas cela qui me perturbe. Ce qui me perturbe c’est qu’il faut être dans les six premiers du Top 14. Et Mike Ford était dans une spirale négative. Comment enrayer une spirale négative ? Il y a plusieurs solutions: virer 25 joueurs mais c’est très compliqué. Ou alors créer un nouvel électrochoc. »

Par ailleurs, Mourad Boudjellal n’a pas hésité à faire son mea culpa en affirmant être le premier responsable de la situation sportive du RCT. Extrait:

« Quand vous recrutez quelqu’un c’est que vous croyez en lui. Quand vous vous séparez de cette personne c’est que vous vous êtes trompés. Donc j’assume cela. C’est moi le premier responsable. Je pense que j’ai une part de responsabilité dans les victoires, mais j’ai aussi une grosse part de responsabilité dans les défaites. Mais bon, contrairement à ce qu’a dit Franck Azéma, je n’ai pas de pression particulière. Je n’ai pas de patron. Je ne vois pas qui pourrait me mettre de la pression. La seule pression, c’est moi qui me la met car j’ai de la déception. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *