Angleterre : Une élimination chiffrée à 5 milliards

Battus par les Gallois et les Australiens en phase de poule de « leur » coupe du monde, les anglais pleurent depuis samedi soir toutes les larmes de leur corps.

Sportivement, mais aussi et surtout économiquement, l’élimination du XV de la Rose dès les phases de poule est une perte énorme pour tout un pays.

Dans un de ces articles, « le Times » dresse un bilan chiffré des pertes qui seront engendrées suite à cette élimination.

La Bourse

Estimée à environ -0,15%, la baisse des actions sur le marché ferait perdre près de 5 milliards de Livres dont 3 seraient concentrés uniquement sur le Royaume Unis.

La télévision

Au niveau télévisuel, le diffuseur officiel ITV pourrait lui aussi perdre gros. Avec près de 60 Millions de livres investis, le perte est estimée à près d’1 millions par match. Ceci viendrait en majorité des baisses des annonces publicitaires ce qui n’est pas très étonnant quand on sait qu’en moyenne un match est regardé par près de 2.1 millions de personnes alors que le match entre l’Angleterre et l’Australie a connu un pic d’audience à 11.1 millions de téléspectateurs.

5 millions de livres en moins par match pour les pubs (les bars)

The Times est aussi rentré plus en profondeur dans cette perte financière et s’est penché sur le cas des pubs qui vont perdre gros. Le journal estime que pour chaque match, pas moins de 5 millions de livres cumulés ne rentreront pas dans les poches des patrons de ces enseignes. En effet, il est estimé à 25 millions, le nombre de pintes qui ne seraient finalement pas vendues.

Le prix des billets pour les phases finales

Assez compréhensible, un match sans son équipe favorite n’a plus de saveur. Et c’est exactement ce qui est en train de se passer chez les supporters anglais qui essayent de revendre le sésame qu’ils avaient payé le prix fort. Pire, ils seraient prêt à brader leur billet.

Interrogé par le Times, la plateforme Viagogo démontre ces direset parle même d’un « crash dramatique des prix ». L’exemple le plus frappant serait la vente à 200£ d’un billet acheté 410£ pour les quarts de finales.

Ces facteurs ne sont malheureusement pas bons pour l’économie anglaise et certains l’ont bien compris. Ils réclament ainsi la tête de Stuart Lancaster, responsable de ce fiasco.

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *