Coup de tonnerre : L’entraineur adjoint du Stade Français dévoile comment le Racing 92 contourne la règle des JIFF et se paye Laurent Travers.

Actuellement entraîneur adjoint du Stade Français, Adrien Buononato a a dirigé le centre de formation du Racing 92 pendant de nombreux mois.

Aujourd’hui chez l’ennemis juré, il raconte dans une interview (sérieuse) accordée au site « La Boucherie Ovalie » le mode de fonctionnement des Franciliens en matière de formation mais aussi d’une certaine manière en matière de contournement de la règle des JIFF (Joueurs Issus de la Formation Français). Extrait :

«Ils se mettent en règle avec la loi. Ils signent tous ces jeunes, avec des contrats au SMIC du Top 14 comme ça ils ont le nombre de JIFF qu’il faut et derrière ils peuvent prendre les stars dont ils ont besoin. C’est du gâchis sans déconner. Donc c’est pas une pépinière, c’est un mouroir, un piège.»

Dans la suite de son interview, il n’oublie pas de dire tout le « bien » qu’il pense de Laurent Travers :  «Laurent Travers est à son bureau – il était au Racing depuis deux mois à peine – et on lui pose une question. Il ne répond pas. Il est au téléphone et ne nous écoute pas. On l’entend : « Oui, non ce soir je peux pas, j’ai une avant-première au cinéma, je ne me rappelle plus l’actrice… » Déjà, le mec vient de Castres, pourquoi il s’invente des soirées-je-sais-pas-quoi ? Au bout d’un moment, Labit lui dit : « Putain Laurent tu fais ch…, on t’attend, tu donnes ta réponse ? » Et là le mec lâche une grosse caisse. Il se retourne en se marrant : « Tu veux ma réponse ? Bah, tu l’as ! » (…) Quand t’as bossé avec Berbizier et Quesada, ça fait bizarre.»

 

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *