AB – La marie et les supporters grondent !

Avant un déplacement capital sur la pelouse de l’UBB samedi, l’atmosphère est tendue à l’Aviron Bayonnais où les supporters mais aussi le maire, Jean-René Etchegaray, se mobilisent pour protester contre le projet de fusion avec le Biarritz Olympique.

Si le projet de fusion entre le Biarritz et Bayonne semble en bonne voie, l’Aviron, très mal en point avec une 13e place en Top 14, doit composer avec la colère de ses supporters, farouchement opposés à cette alliance avec l’éternel rival. Ce jeudi midi, à deux jours d’un déplacement capital sur la pelouse de l’UBB, ils étaient plusieurs à s’être réunis au Stade Jean-Dauger pour afficher leur mécontentement à l’issue de l’entraînement.

« On est totalement contre tout projet de fusion ou de rapprochement, lâche Jacques Noble, président de la ‘‘Peña Baiona’’, le plus gros club de supporters de Bayonne. Il n’y a qu’une seule équipe qui compte, c’est l’Aviron Bayonnais. Cette fusion est peut-être une solution mais on ne la cautionne pas. » S’il refuse de parler de « guerre », il assure être motivé pour « essayer de faire capoter ce projet ». Comment ? « On va déjà demander aux gens d’être mobilisés. »

Le maire de Bayonne : « La fusion serait une perte d’identité pour l’Aviron »

Les supporters de l’Aviron peuvent compter sur un renfort de poids avec leur maire, Jean-René Etchegaray, lui aussi présent ce midi au stade Jean-Dauger. « Les esprits se sont échauffés extrêmement vite, regrette-t-il. L’essentiel, pour l’Aviron, c’est de terminer notre saison et pas de penser à ce que pourrait être l’avenir et éventuellement l’organisation future. Personnellement, je suis contre toute idée de perte d’identité. Or la fusion serait une perte d’identité pour l’Aviron. »

Unanimement contre l’idée d’une fusion entre les deux clubs basques, les supporters de l’Aviron n’oublient d’ailleurs pas que leur équipe évolue un échelon au-dessus par rapport à leurs voisins biarrots. « Comment savoir maintenant si une fusion donnerait une meilleure équipe ?, interroge Frédéric, un autre inconditionnel de Bayonne. D’après ce qu’on entend, ils garderaient la majorité des joueurs de l’Aviron. Si on reste dans le Top 14, autant rester comme ça. » Et Daniel, un autre fan, d’enchaîner un brin chambreur : « Ce qui peut me rassurer, c’est qu’on a autant de monde aujourd’hui que Biarritz pour un match officiel… »

Donnez votre avis sur cette information plus bas en commentaire ! Echangez avec la communauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *